05 février 2013

Sortir de la surpopulation

Chaos climatique, pollutions, émanations, contaminations, nucléaire, gaz de schiste, pic pétrolier, biocarburants, OGM, pesticides, agroproductivisme, élevage industriel, circuits longs, cancérogenèse environnementale, crise écologique, crise alimentaire… (liste interminable) sont des faux problèmes si on s’acharne à en nier la cause.

Michel Tarrier

 

14 avril 2014

Climat: le monde s’éloigne de la solution

Note de l’IPC: Quoique cet article énumère plusieurs causes des GES et qu’il discute de façons d’y remédier, il ignore complètement la cause principale de l’augmentation des gaz à effet de serre : la population humaine toujours croissante. Le nombre d’humains pollueurs est le facteur le plus important dans l’équation. Si notre population était une fraction de ce qu’elle est aujourd’hui, la nature serait en mesure d’absorber et éliminer les polluants que nous émettons.

Alexandre Shields

 

20 mars 2014

La science prédit l’effondrement de notre civilisation industrielle

De nouveaux travaux scientifiques prédisent la fin de notre civilisation industrielle : incapable d’évoluer, elle pourrait s’effondrer comme d’autres dans l’histoire de l’Humanité, principalement à cause des inégalités dans la répartition des richesses et de la surexploitation soutenue et croissante de ressources limitées.

Christophe Magdelaine / notre-planete.info – Tous droits réservés

 

17 août 2010

Agriculture: la fin du monde que nous connaissons

Alors comment se passe pour nous tout cet environnementalisme moderne – la vie en vert, les crédits carbone, la consommation réduite, le développement dans le Tiers Monde, de meilleurs panneaux solaires ?

John Feeney

 

janvier 2011

L’épuisement annoncé des ressources naturelles

Les ressources minières sont indispensables à notre système économique et à la croissance. Pourtant, elles font partie de ces ressources naturelles non renouvelables et donc appelées à s’épuiser. La cryolithe a déjà disparu. Les mines d’argent seront épuisées dans 10 ans.

Jean-Marie

 

Le grave problème de la surpopulation mondiale

Il apparaît de plus en plus clairement que la viabilité de la civilisation à long terme nécessitera non seulement une stabilisation du nombre d’êtres humains, comme on l’a estimé, sur les 50 prochaines années, mais également une réduction colossale à la fois de la population et de la consommation.

J.Kenneth Smail – traduit de World Watch

 

novembre 2009

Qu’y a-t-il donc dans le “Rapport du Club de Rome” ?

L’année 1968 est fréquemment associée, du moins pour nous Français, à un joyeux remue-ménage étudiant et ouvrier, qui est censé avoir marqué d’une pierre blanche un tournant décisif dans notre manière de voir le monde. Incidemment, avec 30 ans de recul, on peut en douter : bon nombre de ceux qui criaient le plus fort à l’époque contre la société de consommation et le respect de l’ordre établi en sont devenus d’ardents protagonistes depuis !