La croissance démesurée de la population élimine les efforts que nous mettons à protéger la biosphère et à assurer un futur durable pour les générations à venir.

 

Un trop grand nombre d’humains

Dans beaucoup de pays, la pénurie (d’eau, de nourriture, d’énergie et d’autres ressources) se fait déjà fortement sentir. Généralement, les conflits qui font les manchettes sont causés par une pénurie quelconque. À moins de stabiliser et en fin de compte, de réduire la population, la majorité des habitants des pays en développement ne parviendront pas à un niveau de vie le moindrement adéquat.

 

«La planification familiale peut profiter à plus de gens et à un coût moindre que n’importe quelle autre technologie disponible à l’humanité. »Les Nations Unies, 1992″

[divider_2]

Le futur?

La population mondiale devrait passer de 7,2 à plus de 9 milliards d’ici 2050. À cause de cette croissance, le monde naturel sur lequel nous dépendons pour notre confort et notre survie est en déjà en dégradation. Une planète de taille fixe ne peut pas accommoder un nombre infini d’humains. Les ressources de la Terre, même à l’heure actuelle, ne sont suffisantes pour satisfaire aux besoins des centaines de millions de pauvres qui aspirent à une meilleure vie pour eux-mêmes et leurs enfants.

[divider_2]

Les Faits:

La population mondiale est encore en croissance alarmante. L’augmentation de l’effectif humain depuis les 40 dernières années est presque égale à toute la population mondiale de 1950, alors que la plupart de la croissance a pris lieu dans les pays en développement. Chaque semaine, 1,58 million de personnes s’ajoutent à la planète (10 000 par heure!) menant ainsi à des défis mondiaux sans précédent, dont les pénuries de nourriture et d’eau, la perspective d’une crise énergétique et le changement climatique. Les conséquences d’un trop grand nombre d’humains sur les écosystèmes devienent de plus en plus évidentes: la perte de biodiversité, la déforestation, la disparition des pêcheries et l’augmentation des gaz à effet de serre. Il en résulte une augmentation de la souffrance humaine et des conflits.

Une croissance infinie de population n’est pas une option sur un globe de taille fixe, qui comprend des ressources non renouvelables. À moins de réduire notre population, tous les autres efforts pour sauver un environnement assiégé sont finalement voués à l’échec. La planification familiale et la réduction de population peuvent faire la différence entre pauvreté et développement, entre la sécurité à l’échelle mondiale et l’insécurité, entre un environnement sain, équilibré et durable et les alternatives inadmissibles, telles la famine, les maladies et la guerre. En fait de retombées additionnelles, on peut compter une amélioration des droits de la personne et de l’égalité des sexes.

L’IPC mène une campagne pour accroître la sensibilisation au sujet des défis reliés à la population et des moyens d’y remédier. Il exhorte les Canadiens et leurs gouvernements de confronter les faits avec intelligence, franchise et avec des actions appropriées aux défis au Canada et à l’étranger.